POURQUOI UN POÊLE DE MASSE ?

POUR COMPRENDRE LES ATOUTS DU POÊLE DE MASSE, REGARDONS SON FONCTIONNEMENT

Il s'agit d'un poêle à bois, constitué de matériaux réfractaires lourds, assurant une combustion quasi complète. En général un feu de 1h30 par jour suffit. Comme son ancêtre le four à pain, il emmagasine la chaleur durant la flambée et la restitue pendant 24 heures.

la-maison-en-paille_poele-de-masse_forma
la-maison-en-paille_poele-de-masse_forma

press to zoom

press to zoom
la-maison-en-paille_formation-poele-de-m
la-maison-en-paille_formation-poele-de-m

press to zoom
la-maison-en-paille_poele-de-masse_forma
la-maison-en-paille_poele-de-masse_forma

press to zoom
1/6

Vivre le confort d'une chaleur radiante, douce & efficace, 24/24h

Autonomie

Une toute petite facture
Fini la pollution et la corvée grâce au rendement réel de 85%
Personnalisable
Le plaisir des belles flammes
Options : four & eau chaude

La combustion exceptionnelle est obtenue grâce à la gestion d'oxygène et la très haute température (700 à 800°C) des flammes dans le foyer, isolés par la maçonnerie réfractaire.


Ainsi, les gaz émanant du bois (particules fines) sont mieux brûlés que dans les feux des poêles/inserts (400 à 700°C).

Le feu intense dans un poêle de masse crée plus de chaleur et moins de pollution. Certains parlent de 'double" ou 'post' combustion.


Maintenant il faut faire en sorte que la chaleur des fumées soit réellement mise au service du confort, au lieu de sortir par le conduit de fumées, comme c'est en partie le cas des poêles/inserts.

002_fonctionnement_poêle_de_masse
press to zoom
pdm
press to zoom
04_fonctionnement_poêle_de_masse_edited_edited
press to zoom
06_fonctionnement_poêle_de_masse_edited_edited
press to zoom
1/1

La chaleur des fumées et des braises (1000°C) est captée par la masse. Ainsi, les fumées qui quittent le poêle de masse, sont à seulement 100°C quand elles entrent dans le conduit de fumées. C'est la chaleur requise pour le tirage.

Et cela, seulement pendant une durée de flambée de 1h30. Car après la flambée, l'extraction des fumées est terminée.

À l'inverse, pour les poêles/inserts, la température des fumées est à 270°C ou plus, pendant toute la durée du fonctionnement.

La chaleur migre toujours vers le froid. Ainsi, la chaleur absorbée par la masse se déplace par conduction vers l'extérieur du poêle. La surface extérieure du poêle monte tranquillement en température. La majeure partie du temps, elle est entre 60° et 30°C.

Ensuite, la chaleur se distribue dans la maison, pendant 12 à 24 heures. Principalement par 2 moyens :

  • Radiation : Les rayons (infrarouges lointains) chauffent, de façon très efficace les murs extérieurs, les cloisons et les meubles.

  • Convection : l'air en contact avec la surface du poêle monte modestement en température

  • Et par conduction, si vous décidez de vous asseoir contre le poêle et/ou sur un banc chauffant, pour détendre les muscles de votre dos par exemple.

Les flambées

La puissance d'un poêle de masse choisi est calculée pour qu'un 1 seule flambée de 1h30 par jour suffise pour maintenir le confort durant les 24 heures suivantes d'une journée de chauffe 'normale'.


Quand il ne fait pas très froid, on peut laisser plus de temps entre les flambées et/ou diminuer la quantité de bois à brûler. Quand il fait vraiment froid on peut faire une deuxième flambée dans la journée.

Un des problème des poêles/inserts classiques est qu'il atteint le rendement affiché seulement si vous l’alimentez en bois à fur et à mesure pour rester pile sur la puissance dite nominale. C'est à dire, le 'plein régime' pour lequel il est conçu. Pour un poêle/insert d'une puissance nominale de 12kWh cela implique d'ajouter 1 kg de bois tout les 20 minutes. Si vous ne le faites pas, le rendement chute !

C'est comparable à la consommation annoncée d'une voiture. Pour l'atteindre, il faut rouler pile à 80km/heure, tout le temps. C'est bien impossible. Idem pour un poêle/insert. D’ailleurs, vous sûrement remarqué qu'il n'y a pas de thermostat sur ces engins.

 

Alors, comment réguler la chaleur qu'un poêle/insert dois émettre en fonction d'une météo variable ? En fermant l'arrivée d'air ? Dans ce cas, le feu manque d'oxygène, produit des polluants tel du monoxyde ce carbone (mortel), benzène (cancérigène) et autres particules fines (nocives) non brûlées convenablement. Elles risquent de se condenser dans le conduit de fumées, et combustibles comme elles sont, provoquer un conduit de fumées un jour.


Sachez donc que le rendement d'un poêle/insert varie en réalité entre 50% au mieux en plein régime si vous l'alimentez pile comme il faut (mais vous risquez de devoir vous metre en short tellement il fera chaud) et 5% pendant des feux dormants avec l'arrivée d'air quasi fermée.

Tandis qu'un poêle de masse a réellement un rendement de 85%. À chaque fois ! Car grâce à sa batterie de stockage/masse, on le fait fonctionner toujours avec un feu vif.
 

Le confort

 

Le feu chauffe le poêle, le poêle chauffe la maison (et à moindre dégré l'air qu'elle contient) et notre corps va beaucoup apprécier ne plus perdre tant de chaleur envers des murs qui sont habituellement froids, car la quasi totalité des modes de chauffage chauffent très peu par rayonnement. Vous aller vous en rendre compte, des murs/cloisons à 20°C, c'est une sensation de confort très appréciable. Raison, entre d'autres, pourquoi le poêle de masse est aussi dénommé la Rolls Royce du chauffage.
Matin, midi ou soir, votre maison sera confortable. Avec seulement 10 minutes de votre temps pour mettre le bois et l'allumer.